Joaquín FERRER

 

Lieu de nulle part, 1999
technique mixte sur toile - 60 x 60 cm

 

Joaquin Ferrer est né à Manzanillo, Cuba, en 1929. Entré à l'Académie des Beaux-Arts San Alejandro de La Havane en 1948, il abandonne deux ans plus tard ses études pour travailler librement, et expose pour la première fois ses oeuvres en 1954 au Salon National de la peinture au Musée d'Art Moderne de La Havane.

Après la révolution castriste, en 1960, il obtient une bourse du gouvernement cubain pour venir à Paris où il s'installe définitivement. En 1979, il acquiert la citoyenneté française.

En 1968, la Galerie Le Point Cardinal réalise sa première exposition personnelle. Max Ernst en préface le catalogue:

... quant aux jeunes, je les plains. Comment n'ont-ils pas l'impression que tout a été fait avant eux?
On a grand tort d'en faire des dieux avant même qu'ils aient eu le temps de s'exprimer.
L'un d'eux, Ferrer, est un peu ma découverte. Loin du Pop Art, du Mec Art et de leurs succédanés, il me parait profondément authentique... 
Max Emst (extrait).

 

Ferrer participe à la plupart des salons : Réalités Nouvelles, Salon de Mai, Grands et Jeunes d'Aujourd'hui. Nombreuses expositions personnelles au Point Cardinal, à la Galerie du Dragon, à Bruxelles à la Galerie Maya et à la Galerie Epsilon, à la Galerie Engelberts à Genève. Il expose aussi en Scandinavie, au Mexique, en Espagne, au Vénézuela, en Itatie, en Colombie, aux Etats-Unis, au Pérou, en Allemagne.

 

Bibliographie :

catalogue de l’exposition Peintures à la Galerie Albert Loeb, 1999

Joaquin Ferrer,  L’imaginaire absolu (français-anglais)
Editions Palantines, Quimper, 2001