José GAMARRA

 

San Lázaro alias Babalu Aye, 1998/1999
technique mixte sur toile - 97 x 130 cm

 

 

Né le 12 février 1934 à Tacuarembo en Uruguay.

De 1952 à 1959, il étudie à l'Ecole des Beaux-Arts de Montevideo, et effectue au cours de l'année 1953, de longs voyages à travers le bassin de l'Amazonie.
En 1959, il fait sa première exposition personnelle à la Piccola Galeria à Rio de Janeiro.
En 1960, il s'installe à Sao Paulo où il enseigne pendant trois ans la peinture et la fresque.
Il commence à participer à des expositions de groupe (galeries, biennales et musées internationaux) et obtient de nombreux prix de peinture.
En 1963, il arrive en France et s'installe à Arcueil où il vit et travaille depuis. Sa première exposition à Paris a eu lieu en 1966, à la Galerie Peron.

 

Principales expositions personnelles
Galerie Americana, Montevideo Galerie Minotauro, Caracas Dachez Gallery, New York Southem Vermont Art Center, Manchester Donald Morris Gallery, Birmingham Galerie Origrafica, Malmô Galerie L'Oeil de Boeuf, Paris.

Garnarra expose à la Galerie Albert Loeb depuis 1982.

"Gamarra n'est donc pas un paysagiste. Il ne fixe pas l'heure éphémère. Sa forêt est couleur du temps, toutes les forêts possibles, celle d'Aureliano dans "Cent ans de solitude", celle du "Partage des eaux", celle des marrons et celle des guerillas. On peut la rencontrer en Uruguay, au Venezuela ou en Guadeloupe. Avec elle notre temps commence et recommence, elle est l'histoire même, qui nous provoque et nous réveille. Ni symbole abstrait, ni détail repérable dans le réel, mais rassemblement de nos histoires et profondeur de nos légendes. En quoi elle est, nous l'avons dit, totale : un vrai paysage, sorti de l'épure, épaissi, nourri de toutes les sèves, mais aussi, un corps complet dégagé de toute localisation limitative. Oui, Gamarra est un créateur de mythes.
"Aussi bien cette forêt, on y débarque, on s'y embusque, on y est traqué, on la côtoie par le fleuve, on y devine les signes secrets qui s'y inscrivent, on la survole parfois, on y plonge par des trouées de lumière : c'est l'innocence savante des premiers temps, brusquée des éclairs de la conscience politique."

Extrait de Forêt couleur du temps de Edouard Glissant in catalogue de l'exposition José Gamarra à la Galerie Albert Loeb en 1985.

 

Bibliographie :

catalogue (français-espagnol) de l’exposition José Gamarra, 30 mai - 6 juillet 1985
à la Galerie Albert Loeb

catalogue (français-espagnol) de l’exposition José Gamarra, 14 novembre - 19 décembre 1992 à la Galerie Albert Loeb